Le réchauffement climatique : un déclencheur d’inondations

4Juin - by Damien - 0 - In Ecologie Travaux

À moins que les pays ne renforcent d’urgence leurs protection contre les inondations, des millions de personnes seront menacées par les crues des rivières au cours des 20 prochaines années. En effet, le réchauffement climatique augmente le risque d’inondation car la quantité de pluie qui peut tomber lors d’une averse extrême “augmente de façon exponentielle” à mesure que les températures augmentent.

Plus les polluants chargent l’air, plus d’humidité est retenue dans l’air, ce qui entraîne plus de précipitations. La réduction de ces émissions est donc cruciale pour réduire les risques d’inondation pour les générations futures.

Les températures mondiales ont déjà augmenté de plus de 1 °C au-dessus des niveaux préindustriels

Et cela devraient continuer à grimper. Les signataires des accords de Paris sur le climat en 2015 se sont engagés à maintenir la hausse de la température mondiale bien en dessous de 2 °C. Mais le monde est actuellement sur la bonne voie pour un réchauffement de plus de 3 °C. Ce niveau provoquerait des conditions météorologiques beaucoup plus extrêmes et imprévisibles. Les conséquences toucheraient également les récoltes et les migrations.

En Asie, le nombre de personnes atteintes par les inondations à répétition va plus que doubler pour atteindre 156 millions, contre 70 millions

L’Inde, la Chine et l’Indonésie sont déjà actuellement les pays les plus touchés, selon une étude de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact climatique.

Le Pakistan, déjà sujet aux inondations, observe presque un doublement du risque d’inondation avec 11 millions de personnes menacées à moins que des mesures de protection ne soient prises d’ici 2040.

En Amérique du Sud, le nombre de personnes menacées en doublera également, pour atteindre 12 millions.

L’Afrique connaîtra une augmentation à 34 millions face aux menaces d’inondation, contre 25 millions.

Même si ces chiffres relèvent d’une étude scientifique de l’Institut de Potsdam, le nombre réel de personnes à risque est susceptible d’être plus élevé. Les estimations ne tiennent pas compte de la croissance démographique ou du nombre accru de personnes se déplaçant vers des zones à risque d’inondation.

À moins que des mesures ne soient prises, telles que l’amélioration des digues, le renforcement des normes de construction et la gestion des rivières, le nombre de personnes touchées par des inondations dévastatrices pourrait monter en flèche.

L’Île de France et certaines parties de l’Europe comme la Belgique devront également faire des investissements majeurs dans la protection contre les inondations. Il s’agit de l’amélioration des digues fluviales, la gestion des rivières et les normes de construction pour éviter une augmentation du nombre de personnes confrontées aux inondations.

Plus de la moitié des États-Unis doit au moins doubler son niveau de protection au cours des deux prochaines décennies si elle veut éviter une augmentation spectaculaire des risques de crue des rivières

En Amérique du Sud, le nombre de personnes touchées par les risques d’inondation passera de six à 12 millions, en Afrique de 25 à 34 millions.

En Allemagne, le nombre de personnes touchées indirectement par le réchauffement climatique devrait passer de 100 000 à 700 000. En Amérique du Nord, il pourrait passer de 100 000 à un million.

Retour sur le scénario de Star Wars Episode 1 : la menace fantôme

Bien que les crues des rivières puissent sembler moins dramatiques que les ouragans et les cyclones, elles peuvent infliger de graves dommages.

L’année dernière, le Pérou a connu ses pires inondations depuis des décennies, causant jusqu’à 9 milliards de dollars américains (12 milliards de dollars singapouriens) de dégâts. L’Asie du Sud a subi en 2017 ses pires inondations de mousson en une décennie. Les responsables de la gestion des catastrophes dans la région ont déclaré qu’ils ont reçu une année entière de pluie en quelques jours seulement.

Mais la question de savoir comment protéger au mieux les populations contre les crues des rivières est complexe

La construction de protections contre les inondations aura également un effet sur la production alimentaire et augmentera le risque d’événements d’une ampleur particulièrement élevée. La construction d’infrastructures pour contenir les eaux de crue peut également donner aux gens un faux sentiment de sécurité, de sorte qu’ils sont plus susceptibles de construire dans des zones encore à risque d’inondation après une forte averse.

Les équipements de protection individuelle (EPI) et l’utilisation des masques en kinésithérapie